© Melika Dez

In-Ward

Alexandra ’Spicey’ Landé

Fil d'ariane

In-Ward

Entre la tentation de l’isolement et la menace de conflit, six danseurs incarnent l’ambivalence féconde des relations humaines.

In-Ward plonge dans les méandres de la psyché humaine – individuelle et collective. L’univers chorégraphique d’Alexandra ‘Spicey’ Landé évoque avec brio l’aliénation et la force du groupe. En émergent des solos révélant des êtres pétris d’espoirs et de contradictions. De ce propos sombre, la chorégraphe tire une œuvre lumineuse.

Pionnière de la scène hip hop montréalaise, ‘Spicey’ impose sa maestria avec cette œuvre qui a remporté le Prix de la danse 2019 – catégorie Découverte. Ne sommes-nous pas condamnés à vivre dans le regard des autres ? La fameuse réplique de Jean-Paul Sartre « L’enfer, c’est les autres »  a d’ailleurs  lancé le processus de création de In-Ward. La chorégraphe canalyse la physicalité brute et les fortes personnalités des danseurs hip hop dans un jeu de tensions/attractions dramatiques non dénué d’humour, qui témoigne habilement du concept d’intersubjectivité du penseur français.

Solitaires, mais en groupe : ‘Spicey’ et ses talentueux interprètes parviennent ainsi à embrasser ce paradoxe au fondement de l’existence humaine en restant au plus près du langage et de l’esprit du hip hop, tout en faisant œuvre contemporaine.

Conçu en 2019 dans une galerie, In-Ward investit maintenant l’espace scénique à configuration variable de l’Agora. Une nouvelle étape qui permettra de poursuivre la recherche chorégraphique sur les manières d’être avec l’autre, envers et contre soi.

Alexandra ’Spicey’ Landé

Ebnflōh

11-12- 13 mars 2020 – 19 h

60 minutes

22$, 28$ | 29$, 35$

Halte-garderie dansante 13 mars pendant In-Ward
18 – 21 h
Parole d’artistes 12 mars 2020 après la représentation.

Inscription à l'infolettre

* champs obligatoires