Danses in situ

Fil d'ariane

Danses in situ
Le retour du temps dans le parc du Mont Royal / Lucie Grégoire

Le paysage chorégraphique est de plus en plus traversé de projets où la danse contemporaine se vit et se voit en dehors des scènes « classiques », des traditionnelles boîtes noires des salles de spectacle. Danses in situ, déambulatoires dans l’espace public ou dans la nature, ce type de présentation exige de penser la danse, l’espace et le rapport au public autrement. À travers les témoignages de Katya Montaignac de La 2e Porte à Gauche (projet Danse à 10 ou 2050 Mansfield-Rendez-vous à l’hôtel), de Manon Oligny (Où est Blanche-Neige?)  et de Lucie Grégoire (Le retour du temps ou À ciel ouvert) nous aborderons les enjeux, les particularités, et les difficultés de ce type de création. Quelles sont les motivations à « sortir la danse du théâtre »? Est-ce une question de proximité, de démocratisation, d’accessibilité? Quel est l’impact du lieu et de l’environnement sur les choix chorégraphiques et la création de la gestuelle? Quelles sont les particularités de l’interprétation pour les danseurs en de telles situations? Vers où et comment diriger l’œil du spectateur? Animée par Manon Levac, interprète, théoricienne et professeure au département de danse de l’UQAM, cette table ronde fera le point sur cette pratique résolument actuelle.

Animation : Manon Levac
Invités : Lucie Grégoire, Katya Montaignac, Manon Oligny

Table ronde

5 février à 19 h

2014

Partager

En collaboration avec le département de danse de l’UQAM.

Danses in situ - Agora de la danse

ÉDIFICE WILDER - Espace danse

1435, rue De Bleury, Montréal
Place-des-Arts
514 525-1500

Suivez-nous

Infolettre

Inscription à l'infolettre

* champs obligatoires