© GO

Amigrecta Kaori Seki

Fil d'ariane

Amigrecta
Après la venue à Montréal de plusieurs représentants de la danse butō – Kazuo Ohno, Sankai Juku (Ushio Amagatsu), Yoshito Ohno,  Muteki-Sha, Tanaka Min, etc.. - et du pionnier de la danse contemporaine nippone Saburo Teshigawara (compagnie Karas), Dansu introduit une nouvelle génération d’artistes actuels. Trois compagnies aux esthétiques distinctes et singulières donnent un aperçu de la relève chorégraphique au Japon. Kaori Seki développe un travail sur la lenteur, les odeurs et une forme unique de mouvements primitifs. Connu pour son approche très incarnée du texte, Zan Yamashita de Kyoto met ici en scène le danseur Kim Itoh dans une performance à la forte présence physique. Mikiko Kawamura, l’enfant terrible de la danse issue du « street dance », qui crée la matière vidéo et musicale de la plupart de ses pièces, livre un solo d’une énergie foudroyante, teinté de culture pop. Audace, contemporanéité, et présence dans l’espace sont au rendez-vous dans cette programmation qui permettra de faire connaître une autre facette de la danse japonaise à Montréal tout en faisant bénéficier le milieu québécois de la présence de ces chorégraphes à travers des activités, ateliers, films, etc.

Voir tous les événements classés dans : Dansu ダンス

D’un passé qui ne sera jamais retrouvé à la possibilité de nouvelles rencontres, Amigrecta est une réflexion sur la vie et la mort, et sur ces choses en danger, qui pourraient disparaitre à jamais.

Une œuvre qui résulte d’une triste constatation : tant de choses sont en danger et pourraient disparaitre à jamais. L’artiste japonaise Kaori Seki, qui développe un travail sur la lenteur, les odeurs et une forme unique de mouvements primitifs, a créé cette œuvre suite aux malheureux événements survenus dans son pays, causés par la fusion d’un réacteur nucléaire et la contamination radioactive de la région. De là, en découle une chorégraphie forte où deux genres se confrontent : ceux qui voient un passé qui ne sera jamais retrouvé et ceux qui perçoivent la possibilité de nouvelles rencontres.

Chorégraphe Kaori Seki

Kaori Seki

Kaori Seki / © Yasuo Kuboi

Kaori Seki commence sa formation en ballet classique avant de se tourner vers la danse contemporaine à dix-huit ans. Elle participe au stage estival en technique Gaga de la Batsheva Company en 2008 et en 2009. En début de carrière, elle danse dans les créations d’Un Yamada et de Kakuya Ohashi and Dancers, et en 2009, elle fond sa propre compagnie. Depuis 2010, l’artiste s’intéresse aux sens. Elle souhaite toucher le spectateur de façon directe, en réduisant l’espace entre les interprètes et le public. Elle collabore souvent avec d’autres artistes, y compris Teita Iwabuchi et Minako Kimura. En 2012, elle gagne le prix de l’ambassade française pour les jeunes chorégraphes, qui lui permet d’accéder à une résidence de quatre mois au Centre national de danse contemporaine – Angers.

Teita Iwabuchi

Teita Iwabuchi

© Hironobu HOSOKAWA

Yu Goto

Yu Goto

Yui Yabuki

Yui Yabuki

© Manaho Kaneko

Shun Shimizu

Shun Shimizu

Kaori Seki

Kaori Seki

© Yasuo Kuboi

Chorégraphie Kaori Seki
Interprétation Yu Goto, Teita Iwabuchi, Kaori Seki, Shun Shimizu, Yui Yabuki
Lumières Masayoshi Takada
Parfum de scène Toshifumi Yoshitake
Son Yuji Tsutsumida
Direction technique Chikage Yuyama
Costumes Yoko Takeuchi

Kaori Seki

18 > 20 octobre 2017 - 19 h 30

21 octobre 2017 - 17 h

60 minutes

30 $ ou 3 pour 63 $

Acheter en ligne

Dansu ダンス

18 octobre 2017 - 19 h 30

19 octobre 2017 - 19 h 30

20 octobre 2017 - 19 h 30

21 octobre 2017 - 17 h

Partager

Coproduction Saitama Arts Theater/Saitama Arts Foundation

Codiffusion Agora de la danse + Tangente
Commissaire Diane Boucher
Présenté avec le soutien de Japan Foundation et avec la coopération de Dance New Air (Dance Nippon Associates)

Amigrecta - Agora de la danse

ÉDIFICE WILDER - Espace danse

1435, rue De Bleury, Montréal
Place-des-Arts
514 525-1500

Suivez-nous

Infolettre

Inscription à l'infolettre

* champs obligatoires