Vagabond

El Tecolote (le hibou, the owl), de la série Lotería, 2012

Les tableaux d’Anne Ashton explorent l’interconnexion des formes et des phénomènes naturels comme sujet principal. Le concept d’interconnexion inspire également sa façon de travailler en séries et polyptyques. Ainsi, l’interaction visuelle et conceptuelle entre les œuvres imite les systèmes naturels composés d’éléments divers qui sont tous inhérents au fonctionnement global. Les trois séries de peintures présentées à l’Agora de la danse évoquent des cycles naturels de temps et de lieux. Un effet cyclique est suggéré par un choix d’images incluant ciels, planètes, coquillages, ossatures, plumes et autres éléments naturels et transitoires. Les sujets peints démontrent une répétition de formes arrondies, ovoïdes ou sinueuses, représentées en échelles changeantes et variables. Tels des vagabonds, ils se déplacent en tracés ondoyants où semblent flotter dans les deux fluides – ciel et mer – qui encerclent la vie terrestre.

Communiqué – expositions au Laboratoire

Gratuit!

Exposition au laboratoire de l’Agora de la danse
Lors des représentations au Studio

Exposition

16 octobre au 8 novembre

2013

Partager

Merci à Mona Hakim pour sa précieuse collaboration.

Inscription à l'infolettre

* champs obligatoires